Loup Y Es-Tu ?!

Je souhaite ce forum, un lieu de partage : de réflexion(s), d'idées, de liens. Pour parler de la Vie, de psychologie, d'esprit (dans chaque sens du terme), de nos sages intérieurs ou ... Et aussi de nos lectures et de nos expériences...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TOBIAS - Conférence d'Oslo : du contrôle à la liberté n°4

Aller en bas 
AuteurMessage
Akela



Messages : 164
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: TOBIAS - Conférence d'Oslo : du contrôle à la liberté n°4   Lun 10 Nov - 15:21

Ça ne vient pas du mental, juste soyez sûr que c'est une magnifique manière d'apprendre et de savoir. C'est un chemin qui est magnifiquement ouvert et libre, quand un homme vient vous voir et commence à se plaindre parce qu'il n'a pas de relation d'amitié dans sa vie, écoutez, pas seulement les mots, l'énergie, quand vous devenez un écouteur total, vous allez vraiment entendre des choses incroyables. Quand vous écoutez vraiment un humain comme nous le faisons, sans écouter les mots en anglais ou en norvégien ou en n'importe quel langage, nous entendons l'énergie.
Quand vous écoutez vraiment un humain, vous allez vous rendre compte que tous les mots se mélangent, on a l'impression de bulles, il n'y a plus rien, votre réaction immédiate est de revenir en arrière, vous avez l'impression qu'il faut écouter les mots. Pas du tout. Un procédé naturel arrive, les mots deviennent un mélange parce que vous êtes dans une autre pièce de l'écoute. Ce qui a normalement un sens pour le mental n'a plus du tout le même sens pour lui.
Pour une personne qui se plaint au sujet de ses relations, la réponse va venir en vous totalement claire, vous pouvez le voir écrit sur le mur en face de vous, c'est une personne qui a choisi d'être seule pour quelque raison que se soit. Peut-être elle se sent comme une victime, peut-être elle veut seulement faire l'expérience de ce que c'est que d'être seul, peut-être elle l'a fait pendant des vies et des vies, et là elle se plaint au sujet de ses relations, mais ce n'est pas là que se situe le problème, et vous allez l'entendre tellement clairement. Tellement clair que cela va vous submerger et dire : mais pourquoi vous avez choisi d'être seule ? Elle va répondre mais je n'ai pas choisi d'être seule, j'ai choisi d'avoir des relations mais elles ne fonctionnent jamais. Elle a choisi d'être seule. Ecoutez.
Un outil clé – et c'est la première fois qu'on le dit à ce groupe : Ecouter est un outil clé pour les enseignants. Nous le disons d'abord à ce groupe parce que vous avez la capacité d'entendre mais vous ne le croyez pas. Vous avez l'habilité pour écouter mais vous ne croyez pas ce que vous entendez. Vous n'avez pas cru, entendu et perçu.
Les enseignants vont avoir à écouter continuellement eux-mêmes. Ça ne veut pas dire analyser, ça ne veut pas dire, se représenter. Ecouter est une activité pleine de compassion et passive. Laissez les choses couler à travers vous, connaître la simple signification intérieure des choses, c'est pourquoi nous disons, quant vous prenez une respiration : Ecoutez.
Pourquoi ? Parce que lorsque vous prenez une simple respiration, toutes les choses commencent à changer, vous ne faites pas seulement une respiration, toutes les choses commencent à changer et quand vous écoutez, vous pouvez entendre le changement.
Prenez une grande respiration, vous pouvez entendre les arbres pousser, vous pouvez entendre les arbres se réjouir, vous pouvez entendre les arbres passer à travers leurs expériences. Vous respirez et vous écoutez. Quelle chose merveilleuse.
A vous Shaumbra, ceux qui ont choisi d'avancer nous allons dire que nous allons simplifier les choses, on va les rendre basiques, simples. Ça va être difficile, ça va s'aggraver pour certains Shaumbra, vous allez dire, mais Tobias, cela est tellement simple, les autres humain ne vont jamais nous croire ils ne peuvent pas nous croire si c'est si simple.
Eventuellement, tout va revenir à sa nature basique. Toute chose, c'est une Loi Divine, c'est une physique spirituelle que nous avons mis en mouvement vous et moi il y a longtemps, tout va revenir à sa forme la plus simple.
Le mot est un peu décevant parce que simple, veut dire singulier ; simple peut être très cher, simple peut être très grand, mais simple dans le terme que nous allons utiliser à partir de maintenant, veut dire compréhensible.
Cela veut dire que vous serez capable de le sentir et de le mettre dans votre corps. Simple veut dire qu'il n'y a pas de confusion, pas de brouillard au sujet de ce mot. Simple c'est le Ah, Ah ! Je l'Ai ! En lui-même il peut avoir beaucoup de couches, beaucoup, beaucoup de rangées, il peut être complexe. Simple peut avoir beaucoup d'attributs mais c'est tellement compréhensible pour vous.
Continuez à répéter cette conception de la simplicité, se déconnecter des contrôles est très simple vous allez dire, votre mental le dit. J'ai déjà entendu ça. Ah, Ah, vous l'avez ! Shaumbra peut-être que vous l'avez entendu mais vous ne l'avez peut-être pas appliqué, vous avez peut-être pensé que c'est un très bon concept ésotérique et votre mental vous a peut-être dit : je suis tellement en avance que ce n'est pas possible que ce soit pour moi.
Le laisser aller des contrôles, mettez-le en pratique, c'est une simple méthode qui a beaucoup d'effet, de vous déconnecter de vous-même, de vous déconnecter (2 fois) de vous-même. Laissez aller.
Nous avons parlé de vous-même et même des Anges qui mettent l'énergie dans une structure. Ça c'est ce que nous faisons et ce que Dieu fait. Prendre de l'énergie et la mettre dans une structure, comme le potier, l'artiste prend de la terre, de la glaise et la met dans un moule, un visage humain, un vase, n'importe quoi qu'il veuille créer. Il met l'énergie dans une structure. C'est un jeu magnifique, c'est ce que Dieu fait. C'est expérimenter ce que c'est que de créer. Mais les humains maintiennent la structure, ce qui est maintenant doit être pour toujours. Mais le vrai Dieu dit : « j'ai mis l'énergie dans une structure, maintenant je lui donne sa liberté, je lui donne sa propre force énergétique et je la laisse aller (la structure). Je l'ai créée, maintenant je la lâche, je la regarde. Je n'ai pas besoin de la contrôler, je n'ai pas besoin d'avoir de règles et des lois pour elle, je n'ai pas besoin d'en avoir peur ; c'est la même chose avec votre identité humaine, vous êtes comme de la glaise, vous l'avez formée, vous avez structuré l'énergie et vous avez oublié de laisser aller.
Les contrôles représentent comment vous êtes capturé dans cette structure, et maintenant nous avons là un couple de possibilités. On peut prendre un marteau spirituel, nous pouvons briser la structure c'est ce qu'a fait Garry, ou bien on peut gentiment laisser aller la structure et les contrôles, laisser le flot venir à l'intérieur, retourner vers une création très simple et très naturelle et qui coule, qui peut grandir, changer sa taille et qui peut changer d'une façon ouverte et d'une façon libre.
Notre ami Garry a joué avec la technique du marteau. Il a brisé les contrôles avec un marteau et au dernier moment il a dit je veux juste laisser tous les contrôles et quelque chose a dit « oh quel enfer » et il a laissé tous ces contrôles et un nouveau type d'énergie a commencé à couler. Ça a commencé par couler dans son esprit d'abord, où est le niveau de ses énergies, puis à travers l'intellect puis automatiquement à travers le corps. Il n'y a pas l'obligation de l'obliger à couler rapidement, il n'y a pas besoin de forcer ou de contrôler. Au début de la journée nous avons parlé du contrôle du corps, le contrôle est parfois la réponse de la peur. Qu'est-ce qui arrive si on laisse tous ces contrôles de nous-mêmes, de nouveau nous ne parlons pas du monde extérieur, mais du monde intérieur, qu'est-ce qui arrive si vous laissez tomber tous vos contrôles ? D'une façon typique, il y aura une peur que tout tombe en différentes parties. Le contrôle c'est la matière qui soude toutes les briques ensemble, la peur que tout tombe en pièce, c'est probablement vrai, probablement exact. Il y a la peur que si vous perdiez tout le sens de contrôles, vous avez peur que si vous n'avez pas les contrôles, l'énergie extérieure vienne et vous envahisse et prenne possession de vous. Vous avez peur, si vous laissez les contrôles, que vous deveniez plus sensible à la maladie, que si vous laissez le contrôle de l'esprit, vous allez devenir fou.
Vous vous accrochez à ces contrôles et vous vous racontez même que vous n'avez aucun contrôle. Ce n'est pas vrai.
Apparemment vous les maintenez. Nous avons parlé, laissez aller les contrôles physiques et nous vous avons demandé de continuer à écouter. Respirez … Ecoutez.
Prendre conscience de tous vos contrôles, ceux que vous avez sur votre corps, certains ont eu quelques expériences intéressantes au lunch à midi, comment ils ont eu des contrôles physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TOBIAS - Conférence d'Oslo : du contrôle à la liberté n°4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Loup Y Es-Tu ?! :: Loup Y Es-Tu ?! :: Mes sages, messages...-
Sauter vers: